< !--Google Search Console-- > < !--Troc Link-- >
corde de piments d'espelette

L’histoire du Piment d’Espelette

Dans le monde des épices, il y a une variété qui mérite une attention particulière : le piment d’Espelette AOP. Originaire du Pays Basque français, cette épice unique et savoureuse est l’une des fiertés culinaires de ce territoire. Rejoignez-moi pour en apprendre davantage sur son histoire, ses caractéristiques gustatives et comment l’utiliser dans vos préparations.

Le piment d’Espelette trouve ses racines dans les paysages verdoyants du Pays Basque français, plus précisément dans la commune d’Espelette, où il a fini par donner son nom à l’épice que nous connaissons aujourd’hui. Ce petit fruit rouge a été importé d’Amérique du Sud au XVIe siècle par le navigateur espagnol Juan Sebastian Elcano. Il a alors été adopté par les habitants de cette région pour sa douceur et ses arômes distinctifs, allant jusqu’à remplacer le poivre dans leur cuisine traditionnelle.

Son succès grandissant lui a permis de traverser les frontières, faisant le bonheur des gourmets du monde entier grâce à sa saveur unique. En 2000, le piment d’Espelette obtient l’Appellation d’Origine Protégée (AOP), une reconnaissance qui garantit la qualité ainsi que l’authenticité de cette épice spécifique à la région basque.

Pour les plus curieux, sachez que le piment d’Espelette est en réalité issu de la variété de piment Gorria.

L’un des aspects les plus intéressants du piment d’Espelette réside dans sa palette aromatique exceptionnelle. Il se caractérise par des notes à la fois fruitées, sucrées et légèrement fumées, qui se marient parfaitement avec les plats traditionnels de la cuisine du sud ouest mais aussi avec bien d’autres types de recettes.

Son piquant est modéré. Sur l’échelle de Scoville, il se situe entre 1500 à 2500 SHU, ce qui le rend accessible aux palais les plus sensibles.

poudre de piment d'espelette$

Les plants de piments d’Espelette vont être planté en plein champs vers mi-mai. Puis, au bout d’un mois, les premières fleurs vont apparaître, va s’ensuivre la fructification. Les fruits vont mettre à peu près 2 mois à murir. Les premières récoltes vont survenir vers mi-août et s’étaleront jusqu’aux premières gelées.

La récolte se fait à la main, plant par plant. Comme les piments ne mûrissent pas d’un coup, il est plus facile de cueillir et de choisir manuellement. Un personne peut passer jusqu’à une quinzaine de fois sur un même plant.

Un tri des fruits sera fait avant la transformation du produit. Il faut que le piment soit d’un rouge écarlate, signe que le fruit est bien mûr. Si le piment est tâché ou brûlé, ils seront mis de côté, seuls les plus beaux fruits seront mis en corde, séchés et broyés.

Pour obtenir cette épice précieuse, le piment d’Espelette est traditionnellement séché sur une corde devant les maisons, au soleil, pendant 2 mois. De nos jours, beaucoup de producteurs les sèchent sur des clayettes au minimum durant 15 jours. Puis l’étape suivante est de les mettre au four pour les déshydrater et enfin broyé pour être transformé en une poudre rouge intense aux arômes enivrants.

Chaque étape de la production est réalisée selon un savoir-faire ancestral, qui assure la constance de la qualité de cette épice reconnue pour ses propriétés gustatives incomparables.

Le piment d’Espelette a une échelle de Scoville située entre 1 000 et 2500 unités. Pour vous donner un ordre d’idée, il est moins fort que le Tabasco, il est environ quatre fois moins piquant que le piment de Cayenne, et bien loin derrière le redoutable piment Carolina Reaper (plus de 1,5 million d’unités), qui donnerait d’après certain, la sensation d’avaler de la lave. Cette faible intensité en fait un ingrédient idéal pour relever vos plats sans risquer de vous y brûler les papilles !

Maintenant que vous avez découvert l’histoire et les caractéristiques du piment d’Espelette, il est temps de passer à la pratique et d’apprendre à incorporer cette épice dans votre cuisine. Suivez mes conseils pour sublimer vos plats préférés avec cet ingrédient au goût unique.

Impossible de parler du piment d’Espelette sans évoquer quelques spécialités culinaires qui font la renommée du Pays Basque :

  • Piperade : une savoureuse compotée de poivrons, oignons et tomates agrémentée de jambon de Bayonne et parfumée au piment d’Espelette;
  • Axoa : un mijoté de veau aux légumes relevé par le piquant du piment d’Espelette;
  • Ttoro : une soupe de poissons richement parfumée à l’aide du piment d’Espelette.

Mais ne vous cantonnez pas uniquement à ces recettes classiques ! Le piment d’Espelette peut être intégré à une multitude de plats pour donner un cachet supplémentaire à vos préparations :

  1. En marinades pour viandes ou poissons, ou même comme simple saupoudrage avant cuisson;
  2. Dans les sauces, vinaigrettes et mayonnaises pour apporter une touche épicée;
  3. Mélangé à du fromage frais ou à une crème au chocolat pour un dessert qui en surprendra plus d’un;
  4. Comme condiment dans des plats de légumes ou de légumineuses.

Laissez libre cours à votre créativité et n’hésitez pas à l’incorporer à vos recettes habituelles pour leur donner un coup de fouet inattendu.

L’AOP piment d’Espelette est bien entendu disponible au Pays Basque, où vous pourrez le dénicher directement auprès de producteurs locaux. Mais il est aussi possible de s’en procurer via des épiceries fines, certaines grandes surfaces spécialisées ou encore des sites officiels dédiés à cette épice unique.

Il est important de vérifier que la mention AOP figure bien sur l’emballage de votre piment d’Espelette pour être certain de bénéficier d’une qualité irréprochable. Le respect des traditions est en effet un gage de confiance lorsqu’il s’agit de savourer ce petit fruit rouge aux multiples facettes gustatives.

Comme tous les fruits rouges (oui le piment est un fruit), il regorge de propriétés nutritives, excellents pour la santé. Voici une liste non exhaustive :

  • Antioxydant : Avec sa teneur en vitamine C, il permet de renforcer le système immunitaire.
  • Antisceptique : il permettrait de soulager les problèmes de transit et prévenir la gastro-entérite
  • Anti-inflammatoire : comme tous les piments, en consommer permettrait de réduire les douleurs musculaires et articulaires
  • La capsaicïne : cette molécule aurait des propriétés pour améliorer la circulation sanguine.

Une chose que l’on vous dit rarement : une fois moulu, le piment d’esplette doit être consommé dans les 6 mois pour avoir le plein goût ! conserver trop longtemps, que ça soit dans un sachet ou dans un pot hermétique, il perdra de sa saveur. Soyez donc généreux dans son utilisation ! On a d’ailleurs tendance à dire qu’il remplace le poivre.

Le piment d’Espelette est définitivement une épice exceptionnelle qui confère caractère et originalité aux spécialités du sud-ouest. N’attendez plus pour intégrer cet ingrédient emblématique de la cuisine basque français à votre tour de main et prendre plaisir à transformer vos plats habituels en créations gourmandes aux saveurs inédites.