< !--Google Search Console-- > < !--Troc Link-- >
La poire de terre ou le yacon

la Poire de Terre (yacon) : Origine, Bienfaits et Culture

Découvrons ensemble la poire de terre, cette plante peu connue qui mérite pourtant toute votre attention. Il a beaucoup d’avantage notamment au niveau de la nutrition ; elle est très nutritive, très peu calorique et très rafraichissante quand on la consomme crue. Le deuxième avantage réside dans sa production ; c’est une plante qui produit beaucoup et peu sensible aux maladies. Alors ? ça vous tente d’en savoir plus ?

Originaire d’Amérique du Sud, la poire de terre est une plante vivace qui appartient à la famille des astéracées. On la retrouve en Colombie, Argentine et le Pérou. Elle est également appelée yacón ou sunchokes en anglais. La couleur et la forme de ces tubercules sont intrigantes, ressemblant à s’y méprendre à des poires, d’où le nom de la poire de terre. Cette plante peut atteindre 2 mètres de haut.

Les tubercules produits par cette plante sont comestibles et présentent de nombreux avantages pour notre santé. Riches en fibres alimentaires et en inuline, ils favorisent une bonne digestion et ont un faible apport calorique. C’est un aliment recommandé pour les diabétiques. Le Yacon contient du fer, potassium et magnésium en grande quantité. Avec toutes ces qualités, ce tubercule est considéré comme un superaliment.

fleurs de poire de terre

Afin de réussir la culture de la poire de terre, il est important de lui fournir les bonnes conditions. Cette plante apprécie particulièrement un sol riche, bien amendée, meuble et bien drainé ainsi qu’une exposition ensoleillée.

La plantation peut avoir lieu à partir de mi-avril selon les régions, mais personnellement, je recommanderai quand même d’attendre mi-mai, pour écarter tous risques de gelée matinale.

Pour ne pas gêner le développement de la plante, il est conseillé de planter 2 à 3 pieds de yacon dans 1 m², car à maturité, elle prend beaucoup d’espace (environs 75cm de toutes parts) et en plus, elle produit beaucoup.

Son potentiel de développement maximal se trouve dans les régions aux températures douces et sans périodes de gel prolongées, car oui, cette plante est frileuse.

L’entretien des pieds de yacon est simple. Vous devez veiller à arroser régulièrement et éventuellement tailler légèrement les tiges pour favoriser leur croissance. Vu sa taille à maturité, il peut être utile de les tuteurer, surtout si vous êtes dans une région exposée aux vents.

Le paillage peut également être nécessaire pour garder l’humidité du sol, surtout pendant les périodes de fortes chaleurs.

La poire de terre est très peu sensible aux maladies. Ses seuls sont ennemis sont les rongeurs qui viennent grignoter les tubercules.

La récolte s’effectue généralement en automne, lors de l’apparition des premières gelées. Il faut observer les premiers signes de la plante. Quand les feuilles commencent à flétrir, cela veut dire qu’on peut commencer à récolter.

Les tubercules des poires de terres sont assez cassantes. Si vous souhaitez avoir une meilleure conservation, il faut qu’elle soit entière.

Découvrez ci-dessous, le reportage d’un maraîcher qui parle de ce tubercule pas comme les autres.

Les tubercules peuvent être dégustés comme n’importe quel autre légume-racine : cuits, crus ou encore rôtis. Le goût semble s’approcher de la poire ou de la pastèque avec un goût sucré. Voici quelques idées de recettes que vous pouvez réaliser avec ces surprenants tubercules :

  • Salade composée : Coupez-les en fines lamelles et associez-les à d’autres légumes frais (carottes, radis, betteraves).
  • Poêlée de poires de terre : Faites sauter dans une poêle avec un peu d’huile, des oignons émincés, du thym et de l’ail haché.
  • Soupes et veloutés : Associez-les à d’autres légumes de saison pour préparer de savoureux potages réconfortants.
  • Gratin dauphinois : Ajoutez quelques tranches de tubercules assaisonnés à votre gratin habituel pour y apporter une touche originale.

Voici quelques conseils pour que vos poires de terre se conservent le mieux possible et gardent toutes leurs qualités gustatives :

  1. La conservation : Placez les tubercules fraîchement récoltés dans un endroit frais, sombre et ventilé, enveloppés dans du papier journal. Ils se conserveront ainsi plusieurs semaines sans perdre leur croquant.
  2. L’épluchage : N’hésitez pas à passer les tubercules sous l’eau froide pour les nettoyer et à frotter légèrement avec une brosse pour ôter les saletés. L’épluchage n’est pas obligatoire, mais il est toutefois recommandé pour les tubercules plus anciens dont la peau pourrait être plus épaisse et moins agréable en bouche.
  3. Les assaisonnements : Les arômes de la poire de terre se marient particulièrement bien avec des herbes aromatiques telles que le thym, le romarin ou encore la coriandre.

Bien que méconnu de nos jours, la poire de terre n’est pas une découverte. Elle fait partie de ses légumes anciens, oubliés, au même titre que les topinambours. Cette racine a été introduite au 19e siècle en France pour remplacer la pomme de terre, lesquelles sont décimées par des maladies telles que le mildiou. Malheureusement, malgré ses vertus et sa culture facile, les français l’ont vite mis de côté en raison de son goût, qui ne plaisait pas.