Paleron de boeuf

Ma recette du paleron de boeuf braisé

Découvrez ma recette du paleron de bœuf braisé qui réchauffe le cœur et les sens lors d’un diner en famille le dimanche ou entre amis.

  • Ingrédients clés : paleron de bœuf, carottes, oignons, vin rouge, et plus encore.
  • Préparation : Saisir la viande, faire revenir les légumes, et mijoter environ 3 heures.
  • Conseils : Marinade préalable dans le vin rouge et épaississement de la sauce pour une saveur intensifiée.
  • Variantes possibles : Incorporation de champignons ou remplacement des pommes de terre par des panais.
  • Nutrition : Riche en protéines, vitamines B, et fer, se marie avec une alimentation équilibrée.

Le paleron de bœuf braisé constitue une recette savoureuse et réconfortante, parfaite pour les jours où le temps nous permet de laisser mijoter un plat et en apprécier tous les arômes. Avec un temps de préparation de 20 minutes et un temps de cuisson de 3 heures, cette recette, à la portée de tous, promet un résultat des plus délectables où la viande tendre et juteuse se marie harmonieusement avec la richesse des légumes et des épices. Voici comment préparer ce plat traditionnel qui éveille les sens et réchauffe les cœurs.

Ingrédients nécessaires pour 4 personnes

Pour réaliser cette recette qui fera le bonheur de vos papilles, vous aurez besoin des ingrédients suivants :

  • 1 kg de paleron de bœuf
  • 6 carottes moyennes
  • 2 gros oignons
  • 1 cube de bouillon de bœuf
  • Un bouquet garni (thym, laurier, persil)
  • 1 dl de vin rouge de qualité
  • 8 à 10 pommes de terre selon la taille
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre du moulin à votre convenance

Dans mon potager bordelais, je cultive mes propres carottes et aromates, ce qui me permet de garantir la fraîcheur et la qualité des ingrédients de ma recette. Je vous encourage vivement à en faire de même si vous le pouvez, car cela fait toute la différence dans le goût final du plat.

Étapes de préparation de la recette

La préparation de ce plat emblématique se décompose en plusieurs étapes clés :

  1. Préparez les légumes : Épluchez les carottes et les coupez en grosses rondelles. Pelez les oignons et hachez-les grossièrement.
  2. Dorure de la viande : Dans une cocotte à fond épais, faites chauffer l’huile et saisissez le paleron sur toutes ses faces jusqu’à obtenir une belle coloration.
  3. Aromatisation : Retirez la viande et faites revenir les oignons et les carottes dans la même cocotte. Faire revenir la viande avec les sucs de la viande permet d’obtenir un plat encore plus gouteux. Remettez la viande, ajoutez le bouquet garni, le cube de bouillon, le vin rouge et de l’eau à mi-hauteur.
  4. Cuisson à feu doux : Laissez mijoter à couvert pendant environ 3 heures, en vérifiant régulièrement le niveau de liquide et en rajoutant de l’eau si nécessaire. Pour une viande vraiment très confite, je peux aussi vous conseiller de le braiser au four, à 120 degrés pendant 5 heures. 
  5. Finalisation : Une fois la viande tendre et cuite, servez-la accompagnée des légumes et arrosée de son jus de cuisson. Une purée ou des pommes de terre sautées feront un accompagnement idéal.

Lors d’un atelier de poterie, j’ai partagé cette recette avec des amis qui ont été épatés par sa simplicité et son goût exceptionnel. N’hésitez pas à personnifier la recette en adaptant les légumes au gré des saisons ou en ajoutant des épices selon vos préférences.

Conseils et variantes pour un plat réussi

Le paleron, avec sa texture charnue, se prête magnifiquement bien à la cuisson lente. Pour ceux qui apprécient les viandes maturées, sachez que le processus de maturation peut accentuer la profondeur des saveurs de votre plat. Voici quelques conseils pour réussir votre paleron braisé :

  • Marinade : Pour intensifier les saveurs, vous pouvez mariner la viande dans le vin rouge avec des herbes et des oignons la veille de la cuisson, comme pour une recette de bœuf bourguignon.
  • Épaississement de la sauce : Si vous préférez une sauce plus onctueuse, ajoutez une cuillère à soupe de farine après avoir saisi la viande.
  • Dégustation le lendemain : Comme pour tous les plats en sauce, manger votre paleron braisé le lendemain, il n’en sera que meilleur. 

En tant que passionnée de cuisine, j’aime explorer différentes variantes de cette recette. Par exemple, incorporer des champignons ou remplacer les pommes de terre par des panais offre une nouvelle dimension au plat.

Informations diététiques

Le paleron de bœuf est riche en protéines et, bien que légèrement plus gras que certaines autres coupes, il demeure une source intéressante de fer et de vitamines B. Associé à des légumes frais de saison, il s’inscrit parfaitement dans une alimentation équilibrée. Toutefois, comme pour toute bonne chose, la modération est de mise.

Adopter une alimentation équilibrée, riche en légumes et en protéines de qualité, est l’un des fondements de mon mode de vie à Bordeaux. Cette recette s’aligne donc parfaitement avec mes valeurs d’apport équilibré en nutriments et savoureux à chaque bouchée.

Note : N’oubliez pas, la clé d’un plat réussi réside dans l’amour et la patience que vous y mettez. Bon appétit !